Si vous ne parvenez pas à lire correctement ce message, cliquez ici
Bonjour , voici la lettre d'information n°11 du Jeudi 16 Mars 2017

Conseil municipal : vote du budget

Le prochain Conseil Municipal de Cordemais aura lieu le lundi 20 mars, 20h, en mairie. L'assemblée votera, entre autre, le budget 2017.

La séance est publique.

Pour connaître l'ordre du jour, cliquez-ici.

ça s'est passé le 16 mars 1831

Publication de Notre-Dame de Paris

Notre Dame de ParisLe roman Notre-Dame de Paris sort en librairie le 16 mars 1831. Victor Hugo, son auteur, bien qu'âgé de moins de trente ans, n'est pas un inconnu dans les milieux littéraires. Il s'est affirmé l'année précédente comme le chef de l'école romantique avec sa pièce Hernani.

Avec Notre-Dame de Paris, il inaugure un genre romanesque plein « de caprice, d'énormité et de fantaisie ». En dépit d'une critique tiède qui juge l'ouvrage immoral, il devient immédiatement célèbre auprès du lectorat populaire.

Notre-Dame de Paris met en scène en premier lieu la séduisante bohémienne Esmeralda, dont on découvre à la fin qu'elle a été en fait enlevée à sa naissance à sa mère, une bonne catholique, et élevée par les bohémiens en lieu et place d'un enfant difforme qui se révélera être le bossu Quasimodo.

Cet épilogue ressasse le fantasme des bohémiens voleurs d'enfants, apparu à la fin du XVIIIe siècle, à un moment où le rétrécissement des familles rend d'autant plus précieuse la vie des rejetons...

Les autres personnages du roman ne sont pas moins pittoresques, qu'il s'agisse de l'infâme archidiacre Claude Frollo ou du délicat poète Grégoire, mais son véritable héros est la cathédrale de Paris. Celle-ci est assaillie par la foule, désireuse de récupérer Esmeralda et de la mettre à l'abri de don Frollo. Abusé par l'archidiacre, le sonneur Quasimodo défend avec fougue Esmeralda, dont il est amoureux, et la cathédrale, qu'il n'aime pas moins, usant de sa parfaite connaissance des lieux. Esmeralda n'en finira pas moins sur l'échafaud et Quasimodo en mourra de dépit, non sans avoir puni l'archidiacre autant que mérité.

Depuis, nombre de films, de dessin animés ou de comédies musicales se sont inspirés de ce roman ; mais la fin en est souvent plus heureuse...