Si vous ne parvenez pas à lire correctement ce message, cliquez ici
Bonjour , voici la lettre d'information n°35 du Jeudi 19 Octobre 2017

Théâtre à Cordemais

Petit pays de et avec Gaël FAYE1 Gael Faye - Credit Chris Schwagga

Gaël Faye, chanteur, rappeur et musicien, a choisi le roman pour évoquer sa propre enfance et se libérer, par le récit, des horreurs affrontées bien trop tôt. Son livre "Petit pays", sorti en août 2016, a remporté le Goncourt Lycéen et le prix du roman FNAC 2016.

Il vient au théâtre de Cordemais pour nous raconter son histoire sur scène le samedi 4 novembre 2017, à partir de 20h30.

Vite, inscrivez-vous !

En savoir plus...

Ne pas oublier !

Pour les personnes intéressées, la commune organise ce soir, jeudi 19 octobre, une réunion publique d'information sur les dispositifs VOISINS VIGILANTS et PARTICIPATION CITOYENNE.

Rendez-vous à la mairie à 19h30 ce soir !

En savoir plus...


ça s'est passé le 19 octobre 1783

Premier vol humain dans une montgolfière

Montgolfiere 1783

Ce 19 octobre 1783, une importante étape est franchie pour les frères Montgolfier, les rapprochant toujours plus près de leur rêve ultime : celui de voler. En effet, ce jour-là, a lieu à Paris, à la Folie Titon, manufacture royale des papiers peints, le premier vol humain captif.

Ce premier vol habité intervient un mois, jour pour jour, après la première ascension aérostatique de trois animaux : un coq, un canard et un mouton, qui a forcé l’admiration de tous et notamment du roi Louis XVI et de la reine qui ont accueilli la démonstration, dans la cour du château de Versailles.

L’expérience s’étant révélée positive, la prochaine étape est le vol avec humains captif. Celui-ci sera donc réalisé le 19 octobre, malgré les réticences du roi, qui craint pour la vie des trois téméraires qui s’envoleront ce jour-là : Jean-Baptiste Réveillon, Jean-François Pilâtre de Rozier et Giroud de Villette, leur préférant volontiers des prisonniers.

Trois ascensions auront lieu, Pilâtre se lançant le premier avec un vol à 65 mètres et un à 81 mètres, ce sera ensuite au tour des deux autres de rejoindre la nacelle du ballon, alimenté en air chaud par la combustion constante de paille, à l’aide d’un réchaud.