Menu
Page d'accueil site officiel de la ville
Partager :
Plan d'eau de la Côte

Plan d'eau de la Côte

Cet étang aménagé a été conçu durant l'hiver 2000-2001. Son objectif consiste à recréer une zone humide favorable au développement de la faune et la flore des bords de Loire.

La nature révélée

Le plan d'eau a été conçu pour vous offrir l'opportunité de découvrir au cours de votre promenade un monde végétal et animal d'un grand intérêt.

Ici, les conditions de vie ont été réunies pour permettre l'acclimatation d'un grand nombre d'espèces, qui font de ce site un lieu privilégié de détente et d'observation de la nature.

L'implantation de milliers de plantes très diversifiées (roseaux, scirpes, massettes, carex, iris, nénuphars...) en bordure du plan d'eau est relayée par le développement de la flore spontanée. Dans ce milieu naturel reconstitué, les oiseaux d'eau, batraciens et insectes trouvent une zone d'accueil et de refuge.

panneaux TrébuchetUn parcours d'initiation

Les sentiers sablés, les passerelles et les caillebotis permettent d'accéder confortablement à des milieux habituellement impénétrables, tels que les roselières. Des panneaux d'interpretation pédagogiques vous aident à identifier les différentes espèces végétales et animales. Ces panneaux sont illustrés par des aquarelles de l'artiste Jacques Trébuchet.

Grâce à l'observatoire ornithologique, vous avez la possibilité de découvrir la diversité de l'avifaune à certaines périodes de l'année. Vous y retrouverez une exposition sur la faune et la flore des zones humides.

Un espace d'observation unique

L observatoire du plan d eau de la CoteSur ces 5 hectares, idéalement placés au sein du complexe estuarien de la Loire, les conditions de vie offertes permettent l'acclimatation d'un grand nombre d'espèces animales.

Le plan d'eau s'anime du vol de nombreux palmipèdes, de passereaux paludicoles, de petits et grands échassiers tels la cigogne blanche. La LPO a en effet installé, à proximité immédiate, une plate-forme de nidification destinée à cette superbe espèce, dont la population se développe depuis plusieurs années en Basse-Loire.

Les trois mares environnantes constituent un remarquable terrain d'observation de la diversité biologique de ces micro-milieux, caractérisés par la présence de batraciens ainsi que d'une petite faune et flore aquatiques.

Bateau dévaseurLe bateau dévaseur

Témoignage de l'activité économique du marais aux 19 et 20ème siècles, ce type d'embarcation en bois, dont il existait plusieurs exemplaires dans l'estuaire, servait à curer et à entretenir les canaux et les étiers. Dépourvu de toute motorisation, le bateau avançait au rythme de quelques centaines de mètres par heure à la force du courant provoqué par l'ouverture des vannes.

Celui de Cordemais avait pris sa retraite en 2010 après avoir écumé le marais du Lot pendant de nombreuses décennies. Louis Deniaud, de Cordemais, a été le dernier à travailler à bord.

Les élus ne voulaient pas laisser à l'abondon ce symbole de l'activité des marais. Donné par le Syndicat des marais du Lot à la commune, il a été restauré courant 2012. Depuis, il a été remis à flot sur le plan d'eau de la Côte où le promeneur peut l'admirer et se familiariser à son histoire grâce à une signalétique.

En images

Haut de page
Création site Internet mairie